QUE JUSTICE SOIT FAITE

Date de sortie cinéma : 22 Décembre 2010

Réalisé par F. Gary Gray

Avec Gerard Butler, Jamie Foxx, Leslie Bibb

Public:  Déconseillé au moins de  12ans.
Genre : Thriller
Durée : 01h48min
Année de production : 2008

Distributeur : Wild Bunch Distribution

Synopsis :

Dix ans après le meurtre de sa femme et sa fille, un homme se dresse contre le procureur en charge du procès des meurtriers, pour obtenir lui-même la justice. Sa vengeance menace tout aussi bien l’homme qui leur a accordé la clémence, que le système et la ville elle-même.

(Source : Allociné)

 

Bande annonce:

Critique :

Les critiques acerbes sur ce film sont assez étonnantes. Ce n’est pas un chef d’oeuvre, tout le monde en conviendra mais il y a un peu de Seven dans ce film. C’est un thriller haletant avec un scénario plutôt bien monté. Ce film a une certaine profondeur et nous amène à nous questionner sur une thématique: pour lutter contre le mal et la bêtise, le « bien » a-t-il tout les droits? Le personnage de Gerard Butler provoque en nous une certaine fascination, d’autant plus qu’il est brillamment interprété. Jamie Foxx nous livre également une belle prestation et le duo est cohérent. La seule chose qui m’a déplu est le manque de crédibilité à propos de la dernière partie du film. Un film à voir!

ARRIETY LE PETIT MONDE DES CHAPARDEURS

Date de sortie cinéma : 12 Janvier 2011

Réalisé par Hiromasa Yonebayashi

Public : Enfant à partir de 6ans.
Genre : Animation
Durée : 01h34min
Année de production : 2010

Distributeur : The Walt Disney Company France

Synopsis :

Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs.
Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés.
Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent. Entre la jeune fille et celui qu’elle voit comme un géant, commence une aventure et une amitié que personne ne pourra oublier…

(Source Allociné)

Bande annonce :


RAIPONCE

Date de sortie cinéma : 1 Décembre 2010

Réalisé par Byron Howard, Nathan Greno

Avec Mandy Moore, Zachary Levi, Donna Murphy

Public: Enfants à partir de 6ans.
Genre : Animation
Durée : 01h41min
Année de production : 2010

Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France

Synopsis :

Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans une mystérieuse tour, il se retrouve pris en otage par Raiponce, une belle et téméraire jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long, gardée prisonnière par Mère Gothel. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand… C’est le début d’une aventure délirante bourrée d’action, d’humour et d’émotion, au cours de laquelle l’improbable duo va rencontrer un cheval super-flic, un caméléon à l’instinct de protection surdéveloppé, et une drôle de bande de malfaiteurs.

(Source : Allociné)

Bande annonce:

Critique :

Jeune demoiselle de 21ans, adorant les dessins animés certes mais pas n’importe lesquels. Encore refroidit par « Princesse Grenouille », le Walt disney 2009, que je n’avais pas du tout aimé aussi bien au niveau des personnages, que des chansons, que du rythme du film j’ai quand même voulu réitérer l’expérience des Disney en espérant retrouver les princesses de mon enfance qui me faisait rêver.

Pour commencer, le conte de Raiponce m’a laissé un souvenir marquant car j’avais un coffret de 4 livres avec des belles illustrations dont le conte de Raiponce. Bon ici le conte est revisité et modifié à loisirs. L’affiche annonce déjà plaisir et gags en tous genre avec la citation « un cheval, des cheveux ».

L’univers de ce dessin animé est celui d’un sympathique royaume médiéval avec pleins de magies et féérie. Les personnages sont tous de suite sympathiques entre Raiponce, Flyn le bandit, le cheval qui aurait plutôt des airs de chien chien docile et le caméléon « Pascal ». La belle mère de Raiponce m’a fait beaucoup pensé à la belle mère de Blanche Neige par ses airs de méchante sorcière et une certaine scène dans laquelle elle tient une pomme dans la main rappelant la pomme empoisonnée que Blanche Neige croque.

Les chansons m’ont beaucoup plu et on les chantonne à la sortie du film, ce qui est pour moi synonyme d’un bon dessin animé. Personnellement je trouve les chansons importantes dans les Walt Disney et je me souviens encore de celles que j’entendais quand j’étais petite.

L’histoire, bien que éloignée du conte de Grim, est intéressente, pleine de rebondissements.

En résumé, à voir en famille, seule, ados, adultes, allez y tous !

MOI, MOCHE ET MECHANT

Date de sortie cinéma :  6 octobre 2010

Réalisé par Pierre Coffin, Chris Renaud

Avec Steve Carell, Jason Segel, Russell Brand

Public: Enfants à partir de 6ans.
Genre : Animation
Durée : 01h35min
Année de production : 2010

Distributeur : Universal Pictures International France

Synopsis :
Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !)…
Gru affectionne toutes sortes de sales joujoux. Il possède une multitude de véhicules de combat aérien et terrestre et un arsenal de rayons immobilisants et rétrécissants avec lesquels il anéantit tous ceux qui osent lui barrer la route… jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec trois petites orphelines qui voient en lui quelqu’un de tout à fait différent : un papa.
Le plus grand vilain de tous les temps se retrouve confronté à sa plus dure épreuve : trois fillettes prénommées Margo, Edith et Agnes.

(Source : Allociné)

Bande annonce:

Critique :

Déjà rien que la bande annonce nous interpelle. Il y a plusieurs petits spots ensuite avec les minions. Les minions sont des petits monstres au service du grand méchant Gru assez débile, bagarreur, coquins, blagueurs en soit aucune caractéristiques de méchant. Ils ont plus un air de gentil petits monstres ou d’enfants en bas âge pleins de gags et de bêtises. Ils ont tous un air différent, certains on un œil, d’autres deux, certains trois cheveux qui se courent après, d’autres une véritable chevelure digne d’une perruque et malgré leur langue bizarre on les comprend quand même.

 

Le méchant Gru, doublé par Gad Emaleh dans la version française plus savant fou que méchant élabore des plans qui au final n’aboutissent jamais. Son dernier projet en date est de voler la lune. Il adopte les trois fillettes, Edith, Agnès et Margot, afin de servir son plan mais devient au final un super papa poule

 

Au niveau du rythme les gags s’enchainent dès le début et on ne s’ennuie jamais quelque soit son age. Même si les bêtises des minions font rire les enfants, les adultes s’y retrouvent grâce à de nombreuses références culturelle. On peut citer la scène ou Gru rentre dans un café pour l’emporter et qu’il gèle toutes les personnes qui font la queue devant lui. C’est ici l’enseigne « Starbuck Coffee » qui est nettement identifiable. C’est aussi la banque « Lehman Brothers » qui finance les actions des méchants.

 

Universal signe ici un super dessin animé qui adopte plutôt (et pour une fois) le point de vue d’un méchant, un méchant tous rose bonbon.

OUTRAGE

affiche outrage

Affiche du film "OUTRAGE" de Takeshi Kitano

Date de sortie cinéma : 24 novembre 2010
Réalisé par Takeshi Kitano
Avec Takeshi Kitano, Jun Kunimura, Ryo Kase
Public: Interdit aux moins de 12 ans
Genre : Drame, Thriller
Durée : 01h49min
Année de production : 2010
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Synopsis :

Plusieurs caïds de second rang se réunissent lors d’un festin avec « Monsieur le Président », chef de l’organisation mafieuse Sanno-kai qui règne sur Tokyo et son agglomération.

Kato, numéro 2 de Sanno-kai, déconseille à Ikemoto de trafiquer au grand jour avec Murase, un ancien avec qui il a scellé un pacte en prison. Afin d’atténuer les soupçons de M. le Président, Ikemoto confie à son acolyte Otomo une sale besogne : s’attaquer, en douceur, à Murase.

Les agissements d’Otomo marquent le début d’une longue série de divisions et de trahisons. Très vite, les clans de yakuza noient dans le sang leur quête impérieuse de pouvoir et d’argent.

Les caïds se défient pour monter dans les rangs de l’organisation à coups de complots et d’accords mort-nés. Dans ce monde corrompu dépourvu de héros, seuls s’affrontent les méchants dans une guerre ultraviolente.

(Source: Cinefil.com)

Bande annonce :

Critique:

Pour tout fan qui se respecte, manquer « Outrage » dans ce cas présent serait un outrage. Le seigneur Beat est revenu à ses débuts dans ce film, un scénario posé, des acteurs qui maitrises leur jeux, et sans oublier les scènes mythique et sanglante, Yakuza. Ce film ne représente aucun intérêt à voir en version française. Certains dialogues du film VF, sont complétement différent de la version original, des phrases ajouter, enlever, ect.. Les points négatif du film : Le scénario en lui même donne un sentiment de déjà vu. Aussi bien qu’au niveau des scènes, que des dialogues.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.